Inventorier un parc Mac : l’exemple Filewave

Classé dans : À la une, Logiciels et solutions | 0

Dans un parc informatique, l’inventaire matériel est probablement l’opération la plus classique que l’on puisse faire. Mais effectuée manuellement, elle peut rapidement prendre beaucoup de temps. Un outil de gestion de parc prend ici toute sa mesure. L’Inventaire intégré permet en quelques secondes de faire un suivi de l’ensemble des clients, avec leur type, modèle, numéro de série, version, ou tout autre information utile.

Mais poussons l’exemple un peu plus loin. Vous souhaitez savoir, parmi vos appareils mobiles, quels sont ceux qui dorment au fond d’un tiroir, non utilisés depuis longtemps et/ou potentiellement disparus ? Il est possible de mettre en évidence les appareils n’ayant pas effectué de contact avec le MDM depuis une durée de votre choix. Simple, rapide, efficace.

L’exemple de Filewave : Inventaire et gestion de licences

L’outil d’inventaire étant directement intégré à la solution Filewave (dont la version 12.7 vient de sortir), il n’y a pas de travail supplémentaire pour en tirer les bénéfices. Le client Filewave analyse automatiquement la machine sur laquelle il est installé et remonte les informations matérielles et logicielles au serveur Filewave. Les informations de tous les clients sont ainsi répertoriées dans la base de données d’inventaire, mise à jour à intervalles réguliers.

L’administrateur peut ensuite interroger cette base de données au moyen de requêtes faisant intervenir de multiples critères et composants. Le nombre de composants, dont voici un échantillon, est conséquent et permet de savoir exactement ce que l’on veut.

Voici quelques opérations classiques de gestion d’inventaire :

1. Inventaire logiciel et gestion de licences

Encore plus qu’un inventaire matériel, inventorier manuellement les logiciels installés demande un travail conséquent : passer en revue tous les postes, regarder les logiciels un par un, noter leur version… Au delà d’une dizaine de postes l’opération devient vite chronophage.

Avec une base de données centrale, les nombreuses possibilités dans la création de requêtes permettent de lister les différents logiciels installés sur les postes clients ainsi que leurs versions, et ceci de façon presque immédiate. Par ailleurs, les gestionnaires de parc comme Filewave incluent généralement un système de gestion de licences :

  • par la saisie des achats de licences effectués :

  • par la synchronisation du compte VPP (Volume Purchase Program) :

Le système de gestion de licences associé à des requêtes d’inventaire de logiciels fournit à l’administrateur un suivi et un état des lieux précis de son parc, et ceci même si les logiciels n’ont pas été déployés par l’intermédiaire de Filewave. Il est même possible de définir des alertes lorsque le nombre de licences disponibles descend en dessous d’un certain seuil.

2. Rechercher et supprimer un logiciel non-autorisé

L’Inventaire Intégré fournit un outil intitulé Smart Group. L’idée derrière un Smart Group est de répertorier de façon dynamique les clients répondants à certains critères, et de leur appliquer ensuite un Fileset, c’est-à-dire une règle de gestion dans le vocabulaire Filewave.

Par exemple si l’administrateur a besoin de supprimer un logiciel identifié comme étant non-autorisé, il peut créer un Smart Group contenant une requête de recherche du logiciel en question (par son nom, sa version, la présence d’un fichier spécifique, ou tout autre moyen adéquat), et un Fileset vide (qui n’installera aucun fichier ni aucune application) dont la seule fonction sera simplement de supprimer le ou les chemins des composants de l’application non-autorisée.

Ainsi, les clients listés dans le Smart Group comme possédant l’application recherchée verront cette dernière supprimée, et de fait ne feront plus partie ce Smart Group.

3. Suivre l’usage d’une application

La fonctionnalité d’Inventaire Intégré de Filewave autorise des choses aussi puissante que le suivi de l’usage qui est fait d’une application. En effet, un inventaire logiciel permet de connaitre sur quel poste est installé un logiciel. Mais il est également possible de savoir combien de fois le logiciel est lancé ou combien de temps il est utilisé.

Voilà une possibilité très intéressante pour qui souhaite savoir, par exemple, si l’investissement dans les licences Adobe CC complètes était justifié !

4. Rapports automatiques

Générer un inventaire à la demande est une possibilité interessante. Recevoir un rapport contenant le résultat d’un inventaire, automatiquement à une fréquence définie à l’avance, c’est encore mieux !

C’est ce qu’autorise Filewave. Une fois la requête souhaitée créée, l’Assistant « Scheduled Reports » propose à l’administrateur de programmer l’envoi par email, à lui-même ou aux personnes de son choix, et à la fréquence souhaitée (journalière, hebdomadaire, mensuelle), le résultat de l’inventaire, sous format texte séparé par des tabulations.

Ces quelques exemples suffisent à entrevoir la puissance de l’outils d’inventaire intégré à Filewave. Le nombre de composants et de critères accessibles dans les requêtes, le système de gestion de licences, offrent des possibilités d’inventaires matériels et logiciels vraiment conséquentes, à même de satisfaire à tous les demandes.

La facilité de mise en oeuvre et la génération automatique et programmée de rapports d’inventaire plairont assurément aux administrateurs soucieux d’avoir un suivi régulier de leur parc informatique.

B. Massey