L’avenir du magnétique

Classé dans : Tendances | 0

tandberg

L’archivage sur bande s’est imposé dans les années 1950. Le principe est d’archiver les données sur support externe magnétique afin de libérer l’espace sur le support de stockage primaire, qui lui-même passe aujourd’hui de plus en plus du disque dur vers les technologies Flash (SSD). Le support bande a pris diverses formes jusqu’à l’apparition du DAT puis du LTO (Linear Tape-Open) à la fin des années 1990, qui lui-même a évolué jusqu’à intégrer le chiffrement puis la fonctionnalité de partitionnement LTFS , permettant d’accéder à un stockage distant. Actuellement à sa sixième version, le support LTO devrait, dans sa version 12, stocker jusqu’à 220 To sur une bande, mais cette version ne sera pas disponible avant 2025. D’ici là, la capacité d’une bande passera vraisemblablement d’ici 2020 à un total de 48 To, à comparer aux 2,5 To de l’actuel LTO-6.

LTO2

Plus économique que les supports traditionnels, le support bande se destine cependant davantage au stockage des données « froides », c’est-à-dire anciennes et peu consultées. Les données « chaudes » sont, elles, plutôt sauvegardées sur des NAS – en local dans l’entreprise – ou à l’extérieur, vers un cloud ou un datacenter. Autrement dit, NAS et Cloud pour le court terme, la bande pour le long terme.

La bande présente plusieurs avantages par rapport à d’autres supports, notamment une durée de vie de plus de 30 ans (contre 6 en moyenne pour les disques durs) et un coût d’exploitation peu élevé. Si le temps d’accès aux données est plus long (il faut dérouler la bande), ce n’est pas un obstacle pour les besoins d’archivage. Il faut cependant gérer son cycle de vie : son transport, son stockage dans de bonnes conditions, son contrôle et son remplacement à terme.

Un stockage efficace de vos bandes suppose un environnement conforme, sécurisé,et l’élaboration d’un processus de restauration adapté, notamment si la récupération des données a lieu plusieurs décennies après leur enregistrement.

N’hésitez pas à contacter un ingénieur de notre équipe Infrastructure pour tout renseignement sur la mise en place de votre solution d’archivage sur bandes.