macOS High Sierra est disponible sur le Mac App Store

Classé dans : Apple | 0

Le nouveau système macOS High Sierra est donc sorti ce 25 septembre. Cette treizième mouture du système d’exploitation Mac d’Apple est disponible gratuitement en téléchargement à partir du Mac App Store, pour tout Mac équipé de macOS 10.8 au minimum.

Apple annonce une compatibilité avec les MacBook et les iMac de la fin 2009 minimum. Tous les MacBook Air, MacBook Pro, Mac mini et Mac Pro sont acceptés sous réserve de dater d’au moins 2010. En résumé, si votre Mac fait fonctionner Sierra aujourd’hui, alors il est bon pour High Sierra, Apple n’a pas restreint la liste des Mac compatibles. En revanche, il faut s’attendre à ce que certaines fonctions soient plus sélectives. C’est déjà le cas dans Sierra, comme Handoff, le déverrouillage avec l’Apple Watch ou le Presse-papier universel par exemple qui exigeaient des modèles plus récents.

Un changement majeur du fonctionnement du système est l’implémentation effective du système de fichiers APFS (APple File System), qui prend la place de HFS+. Un système 64 bits, capable de gérer 9 quintillions (!) de fichiers et de les dater à la nanoseconde près. Comme le précise Apple, « lorsque vous installez macOS High Sierra sur le lecteur SSD intégré d’un Mac, celui-ci est automatiquement converti au format APFS. Les disques Fusion Drive et les disques durs ne sont pas convertis. Il n’est pas possible d’annuler la transition vers APFS. ». Attention donc au moment de la migration, puisque notamment le partage de fichiers AFP n’est plus supporté sur des volumes APFS. Ce nouveau système de fichier est une des nouvelles pierres angulaires de la stratégie d’homogénéisation d’Apple entre macOS et iOS, les avantages de ce nouveau système de fichiers n’en ait encore qu’à ses prémices et il est certain qu’Apple réserve encore de nombreuses fonctionnalités à ce dernier.

On notera aussi l’amélioration de l’application Photos et une nouvelle version de Safari permettant de réduire nos traces sur Internet afin d’alléger les publicités ciblées lors de notre navigation sur la toile. Attention, on assiste à une certaine levée de boucliers de la part de plusieurs régies de publicités sur internet. Cette fonctionnalité installée par défaut devra être désactivée dans les préférences de Safari pour naviguer convenablement sur certains sites, par exemple Facebook. Par ailleurs, on constatera la disparition du protocole Bonjour dans l’application Messages : un compte iCloud est désormais nécessaire.

De nouveaux outils sont par ailleurs proposés pour accueillir la réalité virtuelle ; Apple avait déjà teasé cette capacité avec HTC Vive, bien que le système ne semblait pas supporter Oculus Rift ou encore Oculus SDK. On notera aussi l’arrivée le la technologie vidéo HEVC (High Efficiency Video Coding, aussi nommée H.265), ce qui implique « un meilleur flux et moins d’espace gâché sur votre Mac, tout en préservant la même qualité d’image ». De nombreux boitiers Thunderbolt permettent désormais d’exploiter pleinement les capacités graphiques de cartes dédiées pour les travaux de VR et bien sûr de rendus graphiques.

High Sierra inclut également un service à l’origine implémenté dans l’App Server : la mise en cache de contenu. Le principe est de stocker localement une copie des apps ou mises à jour téléchargées et de les diffuser à d’autres appareils (macOS, iOS ou tvOS), ce qui permet ainsi d’économiser de la bande passante Internet.

Attention, l’installation de High Sierra doit passer par l’application de mise à jour (App Store), au moins une première fois car celle-ci va mettre à jour le firmware de la machine. Il est fortement déconseillé (et surtout non supporté) de déployer une image disque High Sierra sur un Mac qui n’aurait pas préalablement effectué la mise à jour. Apple a également implémenté un nouveau mécanisme pour le chargement des extensions de noyau (les pilotes de bas niveau du système) : UAKEL (User Approved Kernel Extension Loading), qui demandera à l’utilisation de valider l’utilisation d’extensions non-Apple.

Comme pour chaque version de système d’exploitation, nous conseillons bien entendu de n’installer ce système que sur des machines non utilisées en production, et de vérifier auprès des éditeurs des logiciels que vous utilisez leur compatibilité avec High Sierra… sans oublier les périphériques ; les utilisateurs de tablettes graphiques Wacom ont eu quelques surprises, les pilotes de ces produits n’étant pas encore disponibles. Et n’hésitez pas à nous contacter pour toute demande en rapport avec cette migration.

Thibaut Metzinger T. Metzinger