Microsoft Powershell s’adapte à macOS

Classé dans : À la une, Logiciels et solutions | 0

Powershell, le framework d’administration de Microsoft, jusqu’alors réservé aux environnements Windows, dispose maintenant officiellement d’une version adaptée à macOS, ainsi qu’à plusieurs distributions Linux.

Cette nouvelle version, basée sur .Net Core 2.0 (et non le .NET Framework), est nommée PowerShell Core 6.0. Elle supporte macOS Sierra et versions ultérieures, et est Open-Source, téléchargeable sur GITHub. Bien entendu, des adaptations ont été effectuées afin de supporter les systèmes Unix et Linux. Notamment, Powershell supporte le Unified Logging System d’Apple et l’API os_log, qui avaient remplacé l’ASL (Apple System Logger) et les APIs Syslog dans macOS X.12.

D’autres adaptations permettent de reconnaitre les caractères propres aux système de fichier Unix, ainsi que la différenciation de la casse. Le protocole PowerShell Remoting Protocol (PSRP) fonctionne quant à lui maintenant avec SSH.

En plus des versions actuelles de Windows, Powershell supporte les version de Linux suivantes : Ubuntu 14.04, 16.04 et 17.04, Debian 8.7+ et 9, CentOS 7, Red Hat Enterprise Linux 7, OpenSuse 42.4, Fedora 25 et 26. Le support d’autres distributions est à l’étude.

Cette version témoigne d’une volonté de faire de Powershell un framework universel, quitte à perdre des fonctionnalités propres à Windows : ainsi disparait le support WMI, de WPF, ou des cmdlets ActiveDirectory. La version 5 actuelle pourra d’ailleurs cohabiter avec cette v6 sur Windows, puisque leurs noms diffèrent.

De même, alors que PowerShell ISE reste intégré à Windows, il est tout-à-fait possible d’exploiter l’IDE Visual Studio, gratuit et multi-plateforme, maintenant disponible sur Mac.

Marc SALIOUM. Saliou