Remplacer l’utilitaire de réseau sur macOS Big Sur

Classé dans : À la une, Apple, Logiciels et solutions | 0

Avec macOS Big Sur, certains administrateurs pourraient regretter la disparition de l’Utilitaire de réseau, qui était apparu très tôt sur Mac OS X. Cet outil permettait facilement d’obtenir des informations et statistiques, ainsi que d’effectuer quelques tests réseau basiques.

Pas de panique cependant, toutes les fonctions associées restent bien sûr disponible dans le Terminal :

Infos

Cette section permettait d’afficher les informations relatives à une interface réseau.

On retrouvera les mêmes informations avec ifconfig dans le Terminal.

Ping

Que dire de cette commande, qui permet de tester la présence d’un matériel actif ? un simple ping <adresse cible> fera parfaitement l’affaire. Note : pour arrêter la séquence, utiliser <Ctrl> + « C » ou <Command>+ « . » (avec la majuscule sur un clavier AZERTY)

NetStat

netstat, pour « network statistics », est une commande affichant des informations sur les connexions réseau, les tables de routage et un certain nombre de statistiques. Sans surprise, la commande est accessible dans le terminal. Par exemple, pour lister les ports TCP : netstat -at

Lookup

Lookup permet d’interroger un serveur DNS pour obtenir la résolution d’un FQDN (Fully Qualified Domain Name) tel que www.apple.com. la commande en CLI est nslookup. Exemple : nslookup www.apple.com

Traceroute

Cette commande bien nommée permet de déterminer le chemin suivi par un paquet, permettant ainsi de dresser une cartographie des routeurs présents entre deux machines. Là encore, la commande porte le même nom dans le shell : traceroute www.apple.com

Note : ne soyez pas surpris si le chemin n’est plus affiché après quelques routeurs.

Whois

Cette fonction permet de savoir qui est le propriétaire d’un nom de domaine :  whois apple.com

Finger

Pour littéralement « pointer du doigt », cette commande finger affiche les utilisateurs connectés localement. Notez que vous aurez plusieurs lignes pour un même utilisateur si vous avez plusieurs fenêtres de terminal ouvertes.

Port scan

Enfin, la fonction Port Scan, qui permettait de détecter les ports TCP ou UDP ouverts sur une adresse IP donnée, peut facilement être remplacée par la commande nc.

Par exemple, pour connaitre les ports entre 1 et 9999 ouverts sur votre machine : nc -zw1 localhost 01-9999

Toutes ces commandes sont bien sûr documentées ; il suffira de taper « man » suivi du nom de la commande pour accéder à sa notice.

 

M. Saliou