« Nettoyer » macOS : mise au point

Classé dans : Tendances | 0

Les moyens permettant de « nettoyer » macOS pullulent sur Internet depuis longtemps via des campagnes ciblées, notamment sur les réseaux sociaux. Se côtoient ainsi diverses techniques allant des manipulations manuelles aux logiciels spécialisés, en passant par des scripts. Qu’en est-il exactement ?

Dans la plupart des cas, on vous proposera de supprimer des fichiers dits inutiles : rapports de bugs, historiques d’installation, fichiers cache, rapports de diagnostics, etc. Votre ordinateur serait donc « sale » après un certain temps d’utilisation, comme une machine à laver serait entartrée après plusieurs cycles… Certes, mais si ces fichiers sont générés, sont-ils pour autant « inutiles » ? Les performances d’un système d’exploitation moderne sont en grande partie liées à ses capacités d’auto-diagnostic, à l’optimisation de ses performances (ce à quoi servent principalement les fichiers cache), ou encore à ses capacités « culturelles » (le multilinguisme notamment). Les épurer revient ainsi à leur enlever des capacités. C’est un peu comme si on vous disait : « bof, deux reins, c’est pas si utile, on peut très bien vivre avec un seul, on va en enlever un, vous vous sentirez plus léger ».

De plus, les systèmes d’exploitation majeurs sont complexes et leurs éditeurs mettent toute leur énergie à les optimiser, à les maintenir et à en faire évoluer les organes les plus importants. Même si macOS est bâti sur un UNIX Open-Source, ce qui fait réellement son ergonomie et ses avancées technologiques reste une recette 100 % Apple. Qui donc peut proclamer faire mieux que son créateur, et comment ? D’autant qu’Apple a déjà intégré à macOS depuis El Capitan des fonctions d’optimisation, certes basiques, mais efficaces et simple d’emploi.

Bien sûr, tous ces logiciels ne sont pas totalement inutiles, mais ils devront être manipulés avec les plus grandes précautions et seulement après s’être assuré qu’ils sont bien adaptés à votre version de l’OS. Et surtout il faudra s’intéresser à ce qu’ils manipulent et ce qu’ils en font. Le programme vous montrera-t-il tous les fichiers qu’il considèrera inutiles ? Quelles seront les conséquences réelles de leur effacement ? Supprimer des fichiers de log vous fera peut-être gagner quelques kilo-octets, mais jeter de vieilles photos en doublon ou effacer des films déjà visualisés vous apportera souvent 10 à 100 fois plus d’espace. Enfin, attention à certains programmes bien connus détectant de soi-disants problèmes dont la résolution s’avèrera payante…

Marc SALIOU Marc Saliou